TPMP : Matthieu Delormeau "n'a pas d'amour propre", le clash de Jean-Marc Morandini

Ecrit par

Alors que Jean-Marc Morandini sera l'invité ce soir de "Touche pas à mon poste", celui-ci a eu ce week-end des mots très durs envers la nouvelle recrue Matthieu Delormeau, dont le rôle de souffre-douleur prouverait qu'il "n'a aucun amour propre".

Les relations entre Matthieu Delormeau et Jean-Marc Morandini sont toujours houleuses. Alors que les deux hommes ont travaillé 3 ans ensemble du temps de Direct 8, ils s'opposent depuis plusieurs années à travers des tweets et des interviews interposés. Ambiance garantie dans les locaux de NRJ12 où la doublette officiait jusqu'à la saison dernière. Désormais sur D8 et TPMP pour rouler des pelles à Erika Moulet, Matthieu Delormeau n'en a pas pour autant fini avec les attaques de son confrère, qui de son œil d'expert média, a livré ce week-end son avis sur la rentrée du nouveau chroniqueur de "Touche pas à mon poste". Et ça déménage.

TPMP : Matthieu Delormeau "n'a pas d'amour propre", le clash de Jean-Marc Morandini

Invité du "Brunch Media" sur Sud Radio, le journaliste a d'abord passé un coup de pommade ("Le fait qu'il soit dans l'émission m'inspire que c'est tant mieux pour lui"), avant de dégainer l'artillerie lourde : "Le rôle qu'ils lui ont donné aujourd'hui, je pense qu'il ne faut vraiment pas avoir d'amour propre pour accepter ça pendant des semaines. Moi à sa place, dès la première émission et la façon dont il a été traité, je serais parti. C'était assez dur pour lui. Tout le monde lui avait expliqué qu'il était mauvais, qu'ils n'en avaient rien à faire de lui et qu'il n'avait pas sa place dans l'émission". Et de conclure pour mieux achever sa cible favorite : "Après, il y a des gens qui sont prêts à tout pour passer à la télé et je crois que c'est son cas". Le genre de déclarations qui donne un peu plus d'intérêt à la quotidienne de TPMP ce mardi puisque ce même Jean-Marc Morandini y sera présent pour défendre sa nouvelle émission "Face à France" diffusée ce soir sur NRJ12. Êtes-vous d'accord avec Jean-Marc Morandini ?