Twitter attaqué par l'UEJF : Quel rôle a joué le réseau social ?

Ecrit par

Twitter et l'Union des Étudiants Juifs de France se retrouveront une nouvelle fois devant les tribunaux. L'association attaque le réseau social pour ne pas avoir accepté d'identifier les auteurs de tweets antisémites.

La polémique n'est pas encore finie. Alors que récemment, la toile s'était emballée en pensant que l'auteur d'un tweet antisémite, @AmineMaTué, avait été condamné à la prison, cette fois, l'UEJF a décidé de prendre les choses en mains en attaquant Twitter au pénal. La raison ? Le réseau social n'a pas procédé à l'identification des auteurs de messages antisémites, comme l'avait demandé la justice française. L'association réclame 38,5 millions d'euros qu'elle versera au Mémorial de la Shoah de Paris. Après le début de la vague de hashtags #UnBonJuif ou #unJuifMort, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait donné deux semaines au site communautaire pour communiquer les identités des auteurs des tweets en questions, chose que Twitter n'a pas respecté. Mais le réseau social est aussi mis en cause car il a refusé de mettre en place une plateforme permettant aux utilisateurs de signaler les messages qu'ils jugeraient choquants ou déplacés, comme l'a fait Facebook. Selon l'UEJF, Twitter agit de "façon délibérée et dans une totale mauvaise foi". Des déclarations qui n'ont encore pas fait réagir les dirigeants du site à l'oiseau bleu. Pensez-vous que Twitter est responsable dans cette polémique ?

Twitter attaqué par l'UEJF : Quel rôle a joué le réseau social ? - photo
Twitter attaqué par l'UEJF : Quel rôle a joué le réseau social ? - photo
Twitter attaqué par l'UEJF : Quel rôle a joué le réseau social ? - photo