Un cliché avant-après de la place d'indépendance à Kiev

Ecrit par

Un bilan fait état de 35 manifestants tués depuis le début des affrontements en Ukraine d'après l'AFP, alors que la situation poursuit la vertigineuse escalade de la violence un cliché avant-après du berceau de la protestation à Kiev parle de lui-même.

Le brasier ukrainien ne faiblit pas, nourrit par la flamme ardente de la contestation envers le régime jugé "anti-européen" et "sous tutelle russe" par les manifestants. Un lourd bilan déposé par l'AFP ce matin après la nuit meurtrière du 18 février fait état de 35 morts et près de 500 blessés depuis le début de la protestation en novembre dernier. L'étincelle s'est produite après que le président ukrainien Viktor Ianoukovitch ait refusé de signer un accord d'association avec l'Union européenne, pour se tourner vers la Russie. Les opposants ont ainsi pris possession du centre de Maïdan, la place centrale et berceau de la contestation, pour y ériger des barricades et tenir tête aux autorités. Les manifestants ukrainiens avaient d'ailleurs reçu un inquiétant texto qui rappelait le caractère autoritaire du gouvernement. Mardi 18 février, après un ultimatum envoyé par les autorités ukrainiennes, les forces spéciales ont lancé l'offensive appuyés par le soutien de blindés munis de canons à eau et des redoutés Berkout (la police anti-émeute). Pour se protéger les manifestants ont dressés un mur de feu autour de la place et résistent encore et toujours à l'envahisseur. Un photomontage édifiant révèle l'ampleur du chaos qui sévit en Ukraine où aucune solutions pacifiques ne semblent se profiler. Comment pensez-vous que la situation va évoluer en Ukraine ?

Un cliché avant-après de la place d'indépendance à Kiev - photo
Un cliché avant-après de la place d'indépendance à Kiev - photo
Un cliché avant-après de la place d'indépendance à Kiev - photo
Source : golem13