Une ville abandonnée devient le temple du street art

Ecrit par

Doel, village de Belgique, est à présent une ville "fantôme" dans laquelle plusieurs artistes de rue viennent réaliser leurs oeuvres. Un photographe s'est amusé à immortaliser le meilleur de ces réalisations.

Doel est un village situé au nord-est de la province de Flandre-Orientale en Belgique. Abandonné par ses habitants à cause d'une centrale nucléaire dans les années 1970 puis de l'expansion portuaire d'Anvers, la ville est maintenant considérée comme une ville fantôme. Et de quel meilleur terrain pouvaient rêver les artistes de rue que de celui-ci afin d'exprimer leur art ? Si à Paris la tour 13 était le lieu idéal afin de créer, à Doel les artistes peuvent s'emparer de la ville entière, sans contraintes ! Et ils en profitent, au vu de ses clichés pris par le photographe Romany WG. Sur ceux-ci, on peut voir que les devantures de magasins, de maisons et autres murs sont maintenant devenues les supports de cet art urbain. On ne sait pas encore combien de temps ces oeuvres seront visibles avant la destruction du village, mais c'est bien dans ce côté éphèmère que repose tout le charme du street art. Et pour les amateurs de ce genre unique, l'exposition Art of Football de Pepsi est le fruit de la collaboration originale de joueurs de football, d'un photographe et de six artistes street art. Aimez-vous le street art ?

Une ville abandonnée devient le temple du street art - photo
Une ville abandonnée devient le temple du street art - photo
Une ville abandonnée devient le temple du street art - photo
Une ville abandonnée devient le temple du street art - photo
Une ville abandonnée devient le temple du street art - photo
Source : Daily Geek Show