Syrie

Vidéo de l'exécution de James Foley : Peut-on tout diffuser sur le web ?

Publié par
Laurent Pradal
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Suite à la diffusion sur le net de la vidéo de la décapitation du journaliste américain enlevé en 2012, la rédaction de meltyBuzz s’est posée la question de savoir si on pouvait tout diffuser sur le net.

Jusqu’où peut-on aller dans la diffusion d’images violentes sur le net ? Une question que la rédaction se pose au moment où débarque sur la toile la vidéo d’une exécution : celle du photojournaliste américain James Foley, décapité par un djihadiste de l’Etat islamique. Le journaliste, qui travaillait pour le Global Post et l’AFP, avait été enlevé en Syrie en novembre 2012. Alors que les chaînes de télévision, comme par exemple CNN, n’ont pas hésité à diffuser la vidéo de l’exécution, sur le net, c’est une toute autre paire de manche : diffusera…diffusera pas… Difficile de trancher dans un espace virtuel où en théorie toutes les informations sont libres d’être diffusées et libres d'accès. Un dilemme auquel s’est frotté YouTube, qui a publié hier la vidéo de son exécution qui a choqué les twittos, avant de la retirer vingt minutes plus tard selon nos confrères du site Politico.

Des images diffusées puis retirées

Sur Twitter, même chose : la question de la diffusion se pose, mais le réseau social en est arrivé à la même conclusion que le site de partage de vidéo. Zaid Benjamin, un journaliste radio pour Radio Sawa, a eu la surprise de voir son compte suspendu par Twitter après avoir posté un tweet renvoyant à la vidéo, puis réhabilité par Twitter après avoir supprimé son post. Sur le réseau social à l’oiseau bleu, ça ne passe donc pas non plus, si bien que même les internautes ne veulent plus voir les images atroces de cette décapitation. Dès lors, un hashtag spécial a été créé et se répand comme une traînée de poudre sur Twitter : #ISISMediaBlackOut. Un appel au non-partage, les images étant trop violentes. Par ailleurs, la Maison Blanche a également fait cette démarche en demandant aux sites internet de retirer photos et vidéos : "Les représentants du ministère des Affaires étrangères et de la Défense ont contacté certains réseaux sociaux pour les informer de l’existence de la vidéo et les prier de prendre les mesures nécessaires en restant fidèles à leur politique" a déclaré la présidence au Washington Post. Pour la plupart des médias français, comme France 24, même chose : la rédaction a décidé de ne pas diffuser la vidéo, ni les captures d’écran à la télévision et sur le net.

La vidéo est en court d'authentification par la Maison Blanche
© Manu Brabo

Diffusion ou non : les sites internet ont des règles

Mais doit-on diffuser ces images envers et contre tout ? Peut-on au moins diffuser quelques captures d’écran sans pour autant choquer l’opinion publique ? A chacun son choix, mais il faut savoir que sur internet, les sites peuvent imposer des règles. C’est le cas de Twitter, qui les énonce clairement : "Pour respecter les vœux des proches, Twitter retirera toute image d’un individu mort dans certaines circonstances. La famille et d’autres personnes autorisées par l’entourage peuvent demander à ce que les images ou vidéos soient supprimées du moment où elle est blessée, au moment où elle est sur le point de mourir ou déjà morte, en envoyant un mail à l’adresse privacy@Twitter.com. Lorsque Twitter traite de telles demandes, nous prenons en compte la valeur du média dans l’actualité et nous nous autorisons à ne pas honorer la demande dans certains cas". A l’évidence, la valeur du média, bien que très importante, est beaucoup trop violente pour être diffusée. Ce cas de diffusion, le web l’avait déjà rencontré lors de la mort de Paul Walker, où la vidéo et les photos du cadavre ont été diffusées avant d’être retirées, trop choquantes.

La diffusion, une "opération de prise de conscience" ?

Quand les vidéos ou photos portent atteintes à la mémoire de la victime, au deuil de la famille, le net choisit donc le plus souvent de supprimer les images violentes. Pourtant, certains estiment qu’au nom de la liberté de diffusion de toutes informations sur le net, et pour "opérer une prise de conscience" chez les populations, la diffusion de ces médias est indispensable. C’est le cas de Joel Taylor, journaliste anglais au journal Metro, qui a déclaré sur Twitter : "La vidéo de James Foley est d’une violence inouïe mais elle devrait être vue, elle montre ce à quoi nous faisons face. La censure n’est jamais une réponse". Même chose pour Hugo Clément, journaliste sur France 2 : "Je pense qu’il faut voir ces images. Pas les diffuser, les voir. Regarder le mal et la barbarie en face. Ne pas détourner le regard". Sauf quand elles portent atteintes à la victime et sa famille ? Sauf quand elles sont traumatisantes à un point inimaginable, comme c'est le cas pour James Foley ? Le non-diffusion n’est pas toujours la solution, et ne permet pas de vérifier, pour n’importe quel internaute, la véracité des informations relayées sur le web. Ça a été le cas lors de l’exécution de Ben Laden : les internautes ont demandé à ce que la vidéo soit diffusée pour qu’ils puissent par eux-mêmes vérifier la véracité des faits. Pour sensibiliser les foules sans pour autant choquer, la meilleure des solutions restent peut-être le récit des faits, à la condition que l'internaute fasse confiance au média qui diffuse l'information.

Le jeune homme avait 40 ans
© Nicole Tung
À lire aussi
James Foley : Les images de sa décapitation supprimées des réseaux sociaux
À lire aussi
Syrie : Il tweete une photo de son fils tenant la tête d'un soldat décapité
À lire aussi
Syrie : Barack Obama insulté par Vladimir Poutine
Encore plus de contenus
Ciné Buzz

Ces 30 films à voir sur Disney +

La plateforme Disney+ est disponible en France depuis le 07 avril dernier avec assez de contenus pour que personne ne s'ennuie en cette période de confinement. Nous avons sélectionné pour vous ces 30 films disponibles sur la plateforme qu'il faut absolument voir sans modération.

Ces 30 films à voir sur Disney +
Humour

Ces cosplays très réussis à base d'objets du quotidien

Le cosplay consiste à jouer le rôle de ses personnages préférés en imitant leurs costumes. Certains amateurs d'animés et de films s'amusent à copier des scènes épiques avec des objets du quotidien. L'un des plus distingués des cosplayers se nomment Anucha Saengchart. Le jeune thaïlandais a usé d'ingéniosité et de créativité pour confectionner les déguisements les plus réalistes avec des objets basiques du quotidien. 

Ces cosplays très réussis à base d'objets du quotidien

Ciné Buzz : Les films et séries reportés à cause de la pandémie

La pandémie de COVID-19 qui sévit dans le monde à mis un réel coup d’arrêt à nos vies. Elle a notamment asséné un gros coup de massue à l'industrie cinématographique. En effet à cause du confinement, plusieurs séries et films ont du être déprogrammé, repoussé voire tout simplement annulés. Plusieurs tournages ont été suspendu et d'autres sorties ciné ont été décalé d'une année. On fait le point sur la situation pour vous...

Ciné Buzz : Les films et séries reportés à cause de la pandémie
Ciné Buzz

The Walking Dead : Ces photos backstage qui montrent un autre visage des acteurs

Après 9 saisons, The Walking Dead est devenu en l'espace de quelques années l'une des séries à succès avec la plus grosse fanbase. En effet, la série produite par Robert Kirkman a connu un succès fulgurant avec des records en terme de diffusion et audimat. Aujourd'hui nous allons vous amener derrière l'écran et vous dévoiler une facette inédite de vos personnages préférés lors du tournage de la série.

The Walking Dead :  Ces photos backstage qui montrent un autre visage des acteurs
Télévision

Koh Lanta 2020 : Découvrez les 19 candidats de l’île des héros

Koh Lanta revient pour une saison avec pleins de nouveautés. Pour cette saison, 14 nouveaux candidats et 5 anciens participants vont devoir se départager au fil des épreuves. Les 5 anciens candidats vont débuter l'aventure à l'écart, sur une île appelée « l'île des héros » en attendant d'intégrer l'aventure. Découvrez les profils des participants à l'édition 2020 de votre émission Koh Lanta.

Koh Lanta 2020 : Découvrez les 19 candidats de l’île des héros
meltyBuzz

Ces pays ou l'on rencontre les plus belles femmes du monde

La beauté est subjective ; les critères de beauté changent d’une culture à une autre, d’un pays à un autre. L’appréciation de la beauté est un ensemble très personnel cependant certaines femmes arrivent à mettre tout le monde d’accord. Après avoir étudié les résultats de concours de beauté sur plusieurs années, des experts ont identifié les pays qui ont le plus gagné de titre de beauté et ils ont établie une liste de pays dont proviendraient les plus belles femmes du monde. Une bonne raison pour se lancer dans un tour du monde...

Ces pays ou l'on rencontre les plus belles femmes du monde
Vidéo de l'exécution de James Foley : Peut-on tout diffuser sur le web ?
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible