Youtube et Google+ accusés d'astroturfing par les internautes

Quand l'Etat Google fait passer de nouvelles lois, le peuple des internautes grogne et tente de défendre encore l'idée d'un web libre. Petit point sur un conflit éthique sur fond de culture 2.0.

La semaine dernière la rédaction de meltybuzz vous présentait Youtube et son nouveau système de commentaires ouvert à la conversation via Google+. Visiblement, la nouvelle interface dévoilée par Google ne semble pas avoir un écho favorable auprès des internautes. Le problème de cette polémique serait notamment dû à la notion d'astroturfing. Tant que l'on arrive à considérer que les définitions basiques sur le web ne sont pas plus à risque qu'un texte dogmatique, cela devrait suffir. Ainsi, une petite définition péchée sur Wikipédia devrait donc nous éclairer une peu plus sur la notion d'astrotrufing. Ce concept se définit par une technique de propagande pour les campagnes de relation publiques formelles en politique et publicité qui cherchent à créer l'impression d'un comportement spontané ou d'une opinion populaire qui ne l'est pas. Le terme fait référence à la pelouse artificielle utilisée dans les stades de marque Astroturf. Voilà qui nous en dit un peu plus sur ce que nos amis internautes reprochent au géant Google. En effet, ces derniers accusent Google+ de maquiller l'opinion générale relative à la nouvelle interface de commentaires sur YouTube.

Après Anonymous, les anti-astroturf ?
Un mouvement qui prend de l'ampleur

Certains youtuber comme AtheneWins entre autres dénoncent cette stratégie marketing assimilée au principe de publicité mensongère. D'après lui, "plusieurs utilisateurs ont expliqué que certains commentaires classés dans le top des réactions sous certaines vidéos, étaient en réalité l'avis d'individu dont le nom correspondrait à celui de personnes travaillant pour la branche marketing de Google, selon les comptes LinkedIn de ces derniers. Ces personnes se feraient ainsi passer pour des utilisateurs lambdas qui vantent les mérites de Google+ et YouTube. Ce genre de pratique est plutôt courante sur le web, mais encore fortement réprimandé. Samsung a par exemple écopé d'une amende de 340 000 dollars pour avoir publié de faux commentaires disant du bien de leur marque et du mal de leurs concurrents. De nombreux poids lourd de la scène 2.0 comme PewDiePie (Youtuber le plus vu au monde) et TotalBiscuit (célèbre commentateur de jeux vidéo) ont ainsi décidé de fermer l'accès aux commentaires sur leurs pages respectives. Un geste qui symbolise leur mécontentement. D'autres sont déjà en train de suivre le mouvement. Quelle sera la solution qui contentera tout le monde ?

Youtube et Google+ accusés d'astroturfing par les internautes
Youtube et Google+ accusés d'astroturfing par les internautes