Zlatan Ibrahimovic peut-il redresser la France ?

Ecrit par

Le génie suédois semble être dans la forme de sa vie. Après avoir fait passer la Ligue 1 dans une autre dimension, pourquoi ne pas lui filer les clés du pays, et le laisser redresser tout ça tel un mauvais centre qu'il expédie ensuite dans la lucarne ?

Il est loin le temps où la Ligue 1 vibrait aux coups de patte de Pierre-Alain Frau, aux dribbles cha(loupés) de Fréderic Piquionne, ou encore aux débordements en touche de Bernard Mendy. Notre championnat, longtemps à la traine côté spectacle et stars internationales, s'est trouvé un phare, un guide en la personne de Zlatan. Le bonhomme a pris le contrôle du ter-ter, et dicte sa loi chaque week-end sur les pelouses de France et de Navarre. Autrefois insoumise, l'Europe semble elle aussi avoir plié sous les coups de boutoir répétés du Z (R.I.P Anderlecht et Leverkusen). Une démonstration de force qui tranche avec l'impuissance et les atermoiements que connaissent nos gouvernements depuis une trentaine d'années. Et si après avoir fait entrer la L1 dans une autre dimension, Ibracadbra décidait de reprendre en main ce pays qui part à vau-l'eau ? Propulsé en pointe de l'Elysée, le Z agirait comme sur le terrain : un mec avec les pleins pouvoirs qui se baladerait de ministère en ministère pour imposer ses idées. "Regardez ce que Zlatan a fait de la Suède", répondra-t-il brièvement aux journaleux un peu trop insistants, avant de les envoyer aux Camps des loges assister à une conf' de presse de Laurent Blanc.

Zlatan Ibrahimovic peut-il redresser la France ?

Cruel, mais juste, comme son intention d'envahir la Catalogne : "Pour montrer à ce chien de Pep Guardiola, que je m'y connais aussi en possession…". Après avoir redoré le blason de la France à l'extérieur, grâce à son ministre de la Défense Thiago Silva, adepte de percées fabuleuses au milieu des lignes françafricaines, Ibra décide de s'attaquer au fléau du chômage en dégainant l'increvable travailleur Blaise Matuidi à rue de Grenelle. "Je lui ai fixé l'objectif du plein-emploi d'ici 3 mois, et d'ensuite régler le conflit israélo-palestinien si il a un peu de temps". À peine le Suédois avait-il évoqué ces objectifs que le Blaise rameutait déjà foule d'entreprises, séduites par sa fougue et sa mesure bien sentie des 35h par jour. Quant à la situation au Proche-Orient, c'est Zlatan en personne qui a mis fin à la brouille par un tweet lapidaire : "Arrêtez-vos conneries maintenant". Moins de 140 caractères ont suffi pour celui qui a changé les règles de Twitter et rebaptisé sobrement le réseau social en Zlatan Ibrahimovic. Au moment de faire le bilan, après seulement deux ans de gouvernance (le mec a cédé au défi alléchant de la Grèce), Zlatan aura remis la maison France sur le droit chemin, lui rendant sa fierté et son triple A. Le changement c'est Zlatan ! Zlatan à la tête de l’État, une bonne idée selon vous ?

Zlatan Ibrahimovic peut-il redresser la France ?